MGB par Serge  
 
Accueil
 
Affiche du mois =>
 
Contacter le VABC19 par mail
 
Fonctionnement du club =>
 
L'album de nos anciennes
 
L'auto du mois => la TVR Chimaera 500 de Jean Marc
 
Les activités de 2017 =>
 
Les activités de 2016 =>
 
Les activités de 2015 =>
 
Les activités de 2014 =>
 
Les annonces
 
Les bonnes adresses du club
 
Les liens
 
Les photos noir et blanc de Clement
 
Les sponsors
 
Manifestations 2017
 
Ronde des vignobles: les précédentes éditions =>
 
RN20 Historique: les précédentes éditions=>
 
(au)Tour de Corrèze: les précédentes éditions =>
    La MGB, british sportcar par excellence... 

Ma MGB est une mk1 du millésime 1967; sa livrée est des plus classiques:  coloris British Racing Green, roues fil avec moyeux Rudge, sièges habillés de cuir noir à passepoils blancs. La planche de bord métallique est revêtue d'une peinture noir mat à effet vermiculé... 

       

Le moteur longue course de la MGB s'inscrit dans la droite ligne de ce qui se faisait outre-manche dans les années soixante: peu alerte à haut régime, il délivre son couple maximum dans le bas des tours. Un overdrive, ingénieux système de surmultiplication, était proposé en option: agissant ici sur les troisième et quatrième rapports, il fait chuter sensiblement le régime moteur afin de gagner de l'allonge et abaisser la consommation et le niveau sonore...  

         

"Si la MGB est souvent considérée comme l'archétype de la voiture de sport britannique, c'est tout simplement parce qu'elle est bien conçue, accessible, d'une architecture classique, et qu'elle est plaisante à piloter. Avec plus d'un demi-million d'exemplaires produits sur une période de dix-huit ans, la MGB signe des volumes de ventes inespérés et ce pour d'excellentes raisons : elle résultait d'un intelligent assemblage d'organes courants, mais réunis en un ensemble homogène et séduisant qui se distinguait toujours, même au milieu de modèles plus modernes ou plus exotiques" (David Knowles, auteur de "La MGB, la grande sportive britannique", 4e de couverture)

Présentée lors de l'Earls Court Motor Show à l'automne 1962, la MGB connut un succès immédiat qui ne se démentira pas tout au long de sa très longue existence. Déclinée en version cabriolet et en coupé GT, elle fut longtemps la sportive la plus diffusée au monde jusqu'à ce que la Mazda MX5 parvienne à la détrôner il y a quelques années... Dans le cadre d'un plan d'économies drastiques et de restructuration, la direction de British Leyland prend la décision de fermer l'usine d'Abingdon en Octobre 1980 et il sera ainsi mis fin à la production de la MGB... qu'il est prévu de remplacer par une TR7 rebadgée ! Ces choix contestables provoqueront un vif émoi en Angleterre s'exprimant par des pétitions et des manifestations. Par la suite, des initiatives destinées à secourir la marque à l'octogone se feront jour:

- Le rachat de la marque MG et de l'usine d'Abingdon fut tenté par un groupe d'investisseurs réunis autour Alan Curtis, patron d'Aston Martin, qui se refusaient à voir disparaitre une marque aussi aimée en Angleterre. Un prototype de MGB modernisée est construit afin de montrer le sérieux de leur proposition. En Mars 1980 un accord de principe est conclu avec BL mais, avec l'aggravation de la situation économique britannique, les bailleurs de fonds se trouvèrent dans l'incapacité de réunir les fonds nécessaires et le projet Aston Martin tomba à l'eau... 

                   

               http://allcarcentral.com/MG_pic-10.html#.WBhCYyTLlII 

- A partir de 1988, le British Motor Industry Heritage, après avoir racheté la majeure partie de l'outillage de l'usine MG, propose des coques neuves livrées avec tous leurs ouvrants. Aujourd'hui la quasi totalité des pièces qui composent une MGB sont disponibles en refabrication... ce qui n'est pas un mince avantage en collection !

- Le Rover Group lancera en 1992 comme un ballon d'essai en prévision d'une véritable relance sa RV8 élaborée sur la base d'une coque Heritage, dotée du moteur V8 3.5l 190 cv du Range Rover et d'un intérieur luxueux. Trop onéreuse, elle se vendra à moins de 2000 unités...

         

              http://www.automobile-sportive.com/guide/mg/rv8.php

Une petite note locale pour terminer: voici Sir Stirling Moss arrivant à l'étape Briviste de l'édition 2008 du Tour Auto Lissac au volant de cette MGB très affûtée avec laquelle il participa à plusieurs reprises à cette épreuve...

         

        

http://www.motorlegend.com/evenement-automobile/interview/interview-de-stirling-moss/9,1769.html

© 2017 vabc